Les voitures Talbot

1979

Les 1307, 1308 et 1309 sont rebaptisées Talbot 1510 et la gamme est déclinée en quatre versions : LS, GL, GLS et SX tout comme la gamme Horizon.

1980

Présentation de la version tri-corps de la 1510, la Solara. Cette dernière reprend tous les éléments de la 1510, la partie arrière est quant à elle totalement redessinée.

1981

Un beau projet attend sa mise en fabrication, le C9. Le C9 doit permettre d’effacer l’humiliation des Chrysler 160 et 180. Le modèle est spacieux, 4,63 mètres de long, 1,81 mètre de large, le tout sous une ligne tri-corps à trois glaces latérales. Le désign est tout en sobriété, l’équipement, moteur allant du 2 l au V6 est large. Il s’agit d’un vrai haut de gamme, qui malheureusement, télescope les modèles Peugeot et Citroën. Sa fabrication ne durera qu’à peine 4 ans, à des cadences désespérantes (au total moins de 20 000 exemplaires produits).

 

1981

Basée sur le coupé Peugeot 104Z  allongé de 20 cm, la Talbot Samba, est le seul modèle Talbot a avoir connu un relatif succès.Présentée au salon de l’automobile de Paris en 1981 elle a été commercialisée en 4 versions et 2 motorisations : le 1124 cm3 de 50cv et le 1360 cm3 en 72 et 80 cv.

 

1982

La version cabriolet, traitée avec Pinin-Farina apparaîtra en 1982

1985

Ce Projet baptisé C28, prend dans une situation difficile, une importance capitale pour l’avenir de Poissy. Voiture de milieu de gamme, elle vise le segment qui représente plus de 30% du marché européen. Elle reprend les éléments mécanique et carrosserie déjà éprouvés (nouveaux organes de la banque d’organes PSA, gamme des moteurs Simca complétée par les nouveaux moteurs TU et XU. Eléments de carrosserie issus de la 205, portes en particulier). Avec un coffre hayon, elle est à mi-chemin entre le bi et le tri-corps, donnant ainsi naissance à un deux corps et demi. Son nom sera « Talbot Arizona ». Au cours de la préparation du lancement en France prévu en octobre 1985, l’image de Talbot est au plus bas, après de nombreux reports, et malgré les annonces déjà faites, la direction PSA annonce le lancement du nouveau véhicule sous le nom : Peugeot 309.
Des modifications de style de dernière minute sur le capot , la calandre et l’adjonction d’un enjoliveur de face arrière, accompagneront cette décision pour la rapprocher de l’image Peugeot. Le 28 juin 1985, la première 309 monté au B3 est photographiée entourée des divers acteurs du lancement. En version GTI 16 soupapes la 309 effectuera une carrière sportive.